La sexothérapie

Afin d'exercer la sexothérapie, le.la sexologue clinicien.ne doit posséder une maitrise en sexologie clinique ainsi qu'un permis provenant de l'Ordre des sexologues du Québec et un permis de psychothérapeute décerné par l'Ordre des psychologues du Québec.

Les thèmes appartenant au champ de pratique des sexologues

Difficultés sexuelles

  • Troubles du désir sexuel, hyper ou hypo actif
  • Troubles de l'érection
  • Troubles de l'éjaculation
  • Compulsions sexuelles
  • Douleurs à la pénétration
  • Dégoût de la sexualité
  • Dépendance à la pornographie
  • Exhibitionnisme et voyeurisme
  • Fétichisme
  • Fantasmes sexuels troublants
  • Abus sexuels
  • Questionnements du l'orientation sexuelle
  • Troubles de l'identité sexuelle

Difficultés affectives et relationnelles

  • Troubles de l'intimité
  • Difficultés amoureuses
  • Problèmes de communication
  • Dépendance affective
  • Jalousie excessive
  • Manque de confiance ou d'estime de soi
  • Image corporelle déficitaire
  • Relations extra-conjugales
  • Stress, anxiété de performance
  • Répétition de modèles fonctionnels inadéquats
  • Séparations, deuils, divorces

Difficultés sexuelles reliées à la santé

  • Grossesse, infertilité
  • Avortement, fausse couche
  • Ménopause, andropause
  • Impacts sexuels des ITSS et du Sida
  • Problèmes gynécologiques et urologiques
  • Handicaps
  • Maladies (cardiaques, cancer, diabète, etc.)

* Les thèmes ressortis ci-dessus proviennent de l'Association des sexologues du Québec.

Durée

La durée des rencontres est de 50 minutes. Les différentes problématiques, la lourdeur des difficultés ainsi que d'autres facteurs influencent la durée totale de la période de traitement. Je devrais être en mesure de fournir une approximation de la période estimée dès les deux ou trois premières rencontres.

Déroulement

 Il est important de débuter par une évaluation de la difficulté qui s'effectue lors des  premières rencontres. Cette évaluation vise à comprendre l'origine de la difficulté ou des  difficultés sexuelles que vous éprouvez. Par la suite, je discute de la nature de la difficulté  et des moyens pouvant être entrepris afin de favoriser une vie sexuelle et relationnelle  plus épanouie.

La thérapie est souvent difficile et surtout lors du début de celle-ci. Il est donc important de pouvoir avoir confiance en son.sa thérapeute et de développer un bon lien de confiance. Bien choisir son.sa thérapeute est primordial.

Collaboration

Il est probable dans certains cas que l'étroite collaboration entre différents professionnels de la santé travaillant auprès de vous et moi-même soit recommandée. Dans ce cas, je prendrais le temps d’en parler avec vous et d’évaluer la possibilité.

La psychothérapie

Un permis de psychologue, de médecin ou de psychothérapeute est nécessaire pour effectuer la psychothérapie. Cette dernière « vise à provoquer des changements d’attitudes, de comportements, de manières de penser ou de réagir chez une personne, afin de lui permettre de mieux se sentir, de trouver des réponses à ses questions, de résoudre des problèmes, de faire des choix, de mieux se comprendre. » (Ordre des psychologues du Québec)